Madly by Zoxy

Pissed off

Plongée dans les bras de Morphée, je suis sortie de ma torpeur à 5h45 par les cris d’une femme. Je replace l’action, rêve trop étrange:

Une femme un peu dérangée tenait captive une autre femme dans la cave de sa maison pour le compte d’un homme…Plus aucun souvenir de celui-ci. La captive profite d’un moment d’inattention pour s’enfuir alors que les deux complices se prennent la tête.

DONC, je dors et je m’apprêtais à suivre la femme venant de s’échapper dans la rue (la scène se passe en plein jour près de la mère, vers Marseille je crois), quand soudain j’entends crier et supplier.

Ces supplications se sont greffées au rêve.

Finissant par comprendre que c’est dehors et non dans ma tête, je m’éveille rapidement et regarde à travers les jalousies.

Une jeune femme est maintenue contre le mur par un mec.

Je suis la scène quelques instants, je vois qu’il la violente un peu.

Qu’est-ce que je fait? J’appelle les flics? Mince…. Le numéro….

Et oui, je connais le numéro des pompiers 18 mais pas celui de police secours….

Moto et Google sont mes amis: numéro police 17.

Première fois j’ai une femme en ligne. Je m’identifie en décrivant ce que je vois.

« Bonjour, Mme X, je vis au xxx. Une femme semble être en mauvaise posture face à un homme qui doit être son petit ami. Il semble la forcer à le suivre, mais elle à l’air d’avoir bu. »

L’agent de Police « D’accord Madame, rappelez-moi votre nom et votre adresse, nous allons envoyer quelqu’un. »

Je continue à regarder. Le mec semble moins alcoolisé qu’elle, il insiste pour la ramener à sa porsche, lui dit que lorsqu’elle se réveillera cela ira mieux.Elle, en larmes, refuse, dit qu’elle se fout de sa voiture, qu’elle veut rentrer chez elle.

Bref, une querelle comme il y en a beaucoup les lendemains de soirée.

Les voyant s’éloigner dans la rue, je rappelle Police secours comme on me l’avait recommandé.

Finalement la jeune femme s’accroupit pour empêcher le mec de la tirer.

Il est embarrassé car ils ne sont plus planqués comme au départ.

Deux jeunes passent, lui adresse des paroles du genre « ça va Mademoiselle? »

Elle se relève, répond oui puis dit qu’elle s’en va.

Elle a profité de cette présence pour les suivre.

Son mec qui reste au milieu de la rue à dire « Non mais tu es sérieuse là? », avec son sac à main et son gilet.

Ils s’éloignent, je ne vois plus rien.

Ni une ni deux, je m’habille fissa, téléphone dans la poche, ID et clefs, je sors.

Bon, rien à droite ni à gauche, pas un cri… Ils sont peut être gentiment rentrés me dis-je.

Finalement je les aperçois près d’un arrêt de bus. Je reste loin et tente de voir si la situation s’est apaisée.

La fille toujours contre un mur, le mec toujours face à elle, mais ni larmes, ni cris.

Bon, ils réussis à la faire reprendre la route.

Je vais à l’arrêt de bus où j’ai repéré un mec roulant un joint en attendant le premier bus.

Moi: – « Bonjour, il y avait un couple derrière l’arrêt, est-ce qu’ils s’embrouillaient? »

Lui: – » Oui, ils se disputaient mais rien de bien méchant, il n’a pas levé la main sur elle, t’inquiète, c’est toujours comme ça le dimanche matin »

Moi, rassurée par ses propos, mais qu’à moitié, je le salue et traverse le cours en les regardant s’éloigner.

Je reprends le chemin de la maison, mais m’arrête en pensant que le manège reprendra peut être plus loin et qu’elle est peut être malgré tout en danger.

Je les suis du trottoir opposé quelques mètres.

Encore un arrêt, une dispute….puis un baiser. Au moment où je rappelais les flics afin de dire qu’ils avaient quittés la rue.

J’ai eu le même gars qu’à mon second appel.

Il me demande :  » Mais ils se sont calmés? Qu’est-ce qu’il lui a fait? »

Là je vois un rapprochement et je déclare qu’ils s’embrassent.

L’officier de justice me répond : « Je suis désolée Madame, mais c’est qu’elle doit aimer ça. Elle a eu l’occasion de s’éloigner du mec mais elle est restée, elle doit aimer ça »….

Sa phrase, sa voix raisonne encore dans ma tête. Je suis restée conne.

Je présente mes excuses pour le dérangement, jette un dernier coup d’œil vers le couple qui s’éloigne. Le mec maintient fortement la fille.

Cela peut en effet être simplement une fille bourrée qui rentre de soirée avec son petit ami.

Elle pourrait aussi être une fille appâtée par la voiture, le charme du gars (même si je ne l’ai pas vu de face), qui est sortie pour prendre du bon temps mais qui finira mal.

Peut être trop de séries, mais le mec lui disait au pied de mon immeuble : »qu’est-ce qu’il y a? Viens, tu verras ce sera bien. C’est quoi, tu ne veux pas quitter ta famille? Ce n’est pas grave. C’est ton boulot? Tu en trouveras un autre. »

Elle était en larmes, disant qu’elle avait aperçu ses petits frères et sœurs et qu’elle ne voulait pas être vu comme cela. Qu’elle se fichait de sa Porsche, qu’elle voulait rentrer chez elle…Elle portait une mini jupe blanche, de superbes chaussures à plateformes rose fluo et un top.

C’est con, mais j’ai pensé à un proxénète ou un rabatteur…

Image

Boussas,

Take care

Rendez-vous sur Hellocoton !
  • marie

    Le policier t’a vraiment dit cela!!!!
    Ils doivent être tellement blasés…. dire que ce sont eux qui nous protègent.
    Il leur en coûtait quoi de faire une ronde franchement.

    • http://www.madlybyzoxy.com Madly by Zoxy

      Coucou Marie,

      Effectivement je suis restée sur le cul en entendant la réponse de cet homme..
      Une amie qui a agit comme moi dans une situation similaire, dispute de couple( vers 1h du ma)t, m’a elle aussi indiqué que malgré 2 voir 3 appels de différentes personnes pour le même sujet, les flics n’étaient pas pressés d’intervenir.

d5871ad61e3f3f623c2a660597896198~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
%d blogueurs aiment cette page :